•  

     COMMENT  REUSSIR  AUX  EXAMENS  OFFICIELS  ?teguelt. Alphonse articles

     

     

    I- ORGANISATION

     

    • Avoir un programme d’étude hebdomadaire bien monté.
    • quantifier son temps hebdomadaire de façon exacte.
    • avoir la connaissance du coefficient de chaque matière à l’examen.
    • trouver par la règle de trois, le temps imparti pour chaque matière.

         Soit   T, le temps total hebdomadaire,           Réussir son année scolaire 2

         Soit  Y, la somme de coefficients à l’examen,

         Soit  X, le coefficient d’une matière M.

    Le temps t à allouer à la matière M est donné  par la formule.

     

    Cette formule montre que le temps à allouer à une matière doit être fonction de son importance à l’examen.

    • Suivre le meilleur rythme biologique par l’alternance de la veille et du sommeil au cours d’une journée de 24h. En effet pendant la première phase, le cerveau serait actif alors que pendant la seconde, il serait au repos.

     

    • N.B : Le système nerveux est fragile, comme nos muscles, il se fatigue.

     

    Le travail intellectuel provoque la fatigue. Après quelques heures d’étude, l’attention diminue, la compréhension d’un texte, sa mémorisation se fait plus lentement. Cette fatigue est normale. Pourtant, dans certains cas, l’effort demandé au système nerveux est excessif d’où le risque de surmenage.

     

    II- COMMENT EVITER LE SURMENAGE

     

    • Avoir un sommeil minimum de 7 heures (lundi à vendredi) dormir de 18h30 à 19h30 et de 22h30 à 4h30 mn
    • Avoir un sommeil minimum de 8 heures (samedi à dimanche) dormir de 17h30 à 19h30 et de 22h30 à 4h30 mn
    • Organiser son travail
    • Ménager des loisirs
    • Eviter les bruits.

     

    III- TECHNIQUE D’APPRENTISSAGE

     

    •       Connaître les objectifs de la leçon à étudier ;
    •       Pour une étude qui a une durée d’une heure, consacrer 15 à 20 mn   pour la révision et 45 minutes pour le cours actuel ;
    •       Approcher les élèves des autres établissements pour des éventuelles comparaisons (échanges d’épreuves etc.) ;
    •      Préférer les problèmes au lieu des solutions ;
    •       Avoir des espaces d’étude commune et développer la curiosité ;
    •       Ne pas rester cantonné sur le cours du professeur.

     

    Par   M. TEGUEL TEGUEL Alphonse

    Biochimiste 

     Vice-Principal  au COPES

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique